Comment un coach scolaire peut-il aider votre enfant ?

« Tracasse maman, je gère » est peut-être la seule réponse que vous obtiendrez de votre ado alors que vous pointez du doigt la chute de ses notes. Ou peut-être que votre fiston est du genre stressé et vit encore plus mal que vous cet échec. Dans un cas comme dans l’autre, vous vous inquiétez ; non seulement pour son avenir, mais aussi pour son confort. Vous vous inquiétez à raison…

Selon une enquête Eurostat et Statbel (– Enquête sur les Forces de Travail, 2002 à 2019 Moyenne annuelle ; Calculs : IWEPS), le taux d’abandon scolaire précoce parmi les 18-24 ans est de 10.3% en union européenne. Ce même article fait le lien entre  cet abandon précoce et les « difficultés importantes (rencontrées) sur le marché du travail ».

le décrochage scolaire s'intensifie avec la crise sanitaire

Le décrochage scolaire n’est cependant pas une fatalité. Découvrez dans cet article, comment un coach scolaire peut aider vos enfants et vos ados  face à leurs  difficultés.

Qu’est-ce qu’un coach ?

« Le psychiatre est fait pour soigner et soulager, le psychothérapeute pour aider et accompagner, le psychanalyste pour éclairer, le coach pour amener la personne à partir d’un point donné vers un autre point, performant. »

François Caroli

                En d’autres termes, vous pouvez consulter un coach, lorsque la situation dans laquelle vous vous trouvez ne vous convient plus et que vous ne trouvez pas, seul, la manière de vous en sortir. Le coach s’interroge sur votre réalité, votre présent pour vous amener vers votre objectif.

Accompagner sans imposer :

le coach vous permet d'atteindre vos objectifs

                La principale qualité d’un bon coach est de vous aider à trouver et à prendre conscience de vos propres ressources, ou, dans le cas du coaching scolaire, des ressources de vos enfants. Il vous questionne, de manière très structurée pour découvrir vos valeurs, vos croyances, vos capacités et vos compétences. Il fait émerger à votre conscience toutes les forces que vous possédez, souvent sans le savoir. À l’aide de ses outils, il vous guide sur votre chemin, votre voie ; il peut même vous aider à savoir qui vous êtes, si pour quelque raison que ce soit, cela n’est plus si évident pour vous.

                Ce terme est aujourd’hui un peu décliné à toutes les sauces : coach sportif, coach relooking, coach bricolage, etc. Quelle que soit sa spécificité, un bon coach est tout d’abord l’accompagnement qui va vous aider à devenir une meilleure version de vous-même.

Définir un objectif :

                Pour vous amener « d’un point donné vers un autre point performant », le coach a un outil imparable : la bonne formulation de l’objectif. C’est, à ce moment-là qu’il devient très minutieux. Il ne suffit pas de vouloir quelque chose, comme ça (par exemple : arrêter de fumer) ; nous devons y mettre des étapes, des moyens, de la valeur, du sens, du lien par rapport à la personne que vous êtes, ou que vous voulez devenir.

                Certains coaches utilisent la méthode SMART  pour la définition de l’objectif :

  • S pour spécifique
  • M pour mesurable
  • A pour atteignable
  • R pour réaliste
  • T pour temporellement défini

Personnellement, je préfère les conditions de bonne formulation d’objectif en PNL, que je vous livre dans cet article.

Orienté vers l’avenir et la solution :

                Le coaching est considéré comme une thérapie brève, parce qu’il est orienté vers le présent pour le problème et vers l’avenir pour la solution. Ce serait mentir de dire qu’il ne tient pas compte du passé. Prenons l’exemple pour l’arrêt du tabac : si vous êtes à votre dixième tentative ; nous irons voir comment vous avez fait, avec quelles méthodes, mais aussi : qu’avez-vous pensé ou qu’avez-vous cru sur vous-même ou sur ces méthodes pour solder ces tentatives par une reprise. Toutes ces expériences serviront de tremplin et de feedback.

                J’ai arrêté de fumer… au moins 20 fois. Pour la 21èmefois, avec l’aide d’un coach, j’ai défini, entre autres, la croyance limitante qui m’a empêché de persévérer : « tous les efforts faits sont morts à partir du moment où je craque sur une bouffée en soirée ». Après quelques séances et de bons outils PNL, cette croyance est devenue : « chaque bouffée me rappelle que je suis non-fumeuse et que ma santé est primordiale ». Elle a été la première étape vers l’atteinte de mon objectif.

                Dans tous les cas, notre mission est de vous amener là où vous voulez être et de vous aider à passer les principaux obstacles qui vous empêchent d’y parvenir.

Dans le domaine de l’apprentissage :

le coach scolaire peut aider vos enfants à traverser les difficultés

La demande vient le plus souvent des parents, mais le coaching scolaire a les mêmes objectifs :

  • permettre à vos enfants de dépasser les situations problématiques qu’ils vivent à l’école
  • les accompagner sur le chemin de la personne qu’ils veulent devenir
  • trouver leurs ressources, leurs forces et leurs valeurs.

Le coaching scolaire a tout de même une particularité : il devient un peu plus directif lorsqu’il s’agit de trouver un moyen :

  • d’étudier efficacement ou
  • de s’organiser
  • de mémoriser
  • et de comprendre
  • etc.

Les stratégies d’apprentissage :

Pour ce domaine, le coach a, dans sa boite à outils, des approches métacognitives : comment faire « dans sa tête » pour apprendre ?

                Certains utilisent la gestion mentale, d’autres la « métacognition » et, d’autres encore, dont je fais partie, la PNL.

Concrètement, les stratégies d’apprentissage, selon la pédagogie PNL, sont divisées en 4 parties :

  1. La mémorisation
  2. La compréhension
  3. La réflexion
  4. L’expression (et la transposition dans d’autres contextes)

La PNL s’est spécifiée dans la « modélisation » des stratégies d’élèves brillants : on observe leurs expériences subjectives, on en crée des modèles, on enseigne ces modèles aux autres élèves.

                Le coach scolaire a donc une double casquette :

  • Il accompagne le jeune à devenir une meilleure version de lui-même
  • Il lui enseigne des stratégies cognitives, pour augmenter ses compétences scolaires.

Pour quelles difficultés ?

                Le coach scolaire intervient lorsque les enfants rencontrent des difficultés, sans pour autant présenter de troubles « dys » ou de déficit de l’attention.

Ses champs d’action sont multiples :

  • Le stress            
  • Le manque de motivation 
  • Le manque de concentration
  • La confiance et l’estime de soi
  • L’absence de méthodologie
  • L’absence d’organisation
  • L’orientation
  • Le manque de résultat
  • Apprendre à apprendre
  • Etc.

Comment se déroule une séance de coaching scolaire ?

les questions pertinentes aident votre enfant à trouver qui il est et ce qu'il veut devenir

La prise de renseignement :

                Pendant la première séance de coaching, je pose énormément de questions. Je ne réponds pas tout de suite au problème amené par les parents. Souvent, pour l’enfant, la situation problématique est autre part, mais il n’en a pas toujours conscience. Mon travail consiste donc à trouver la ou les problématiques, choisir par laquelle commencer et amener mes outils pour les régler ou les transformer en ressources.

La création du lien :

                J’ai pris l’habitude de demander à mes petits protégés ce qu’ils aiment dans la vie au dehors de l’école : passions, hobbys, jeux, youtubeurs, etc. Il est plus facile de les atteindre et de les amener à se dépasser lorsqu’on les accepte tels qu’ils sont.

La définition de l’objectif :

                Là encore, l’objectif des parents n’est pas toujours celui des enfants. Le bien-être des enfants reste la priorité. Je tiens les parents au courant du contenu général de la séance, mais je suis tenue au secret professionnel : ce sont les enfants eux-mêmes qui choisissent ce que les parents peuvent savoir.

Le travail sur les croyances limitantes :

                Il est difficile d’installer une stratégie de réussite si votre ado se sent nul, si de toute façon « ça ne sert à rien ». Le constat est le même pour des pensées de type : « je suis nul en français comme mon père », ou « le prof a dit que la logique des maths, on l’a ou l’on ne l’a pas “…

                Je  préfère la devise de mon centre de formation :

Nous pouvons apprendre tout ce que nous avons décidé d’apprendre. Il suffit de savoir comment

Alain Thiry

L’apprentissage des stratégies de réussite :

                Si vous avez lu l’article dans son entièreté, vous les connaissez déjà ! Je n’ai plus besoin de vous les présenter ! Néanmoins, avant d’enseigner à vos petites têtes blondes les stratégies d’apprentissage, nous avons aussi quelques outils pour travailler la motivation, la concentration, et l’attention.

Adapter les stratégies à chaque matière :

                Le coach scolaire vise, pour son élève, l’autonomie. Il est difficile de savoir combien de séances régleront le ou les problèmes. Le coaching se finit lorsque l’enfant peut de manière autonome se servir de tout ce qu’il a appris, sans aide.

                Quel satisfaction de les voir voler de leurs propres ailes !

Quelles difficultés particulières rencontrent vos enfants ? De quoi avez vu besoin pour rendre leur scolarité plus agréable ? Dites le moi dans les commentaires !

Vous êtes libre de partager :)

2 commentaires sur “Comment un coach scolaire peut-il aider votre enfant ?”

  1. Je découvre avec beaucoup d’intérêt le coaching scolaire car avant de lire cet article, je me demandais si c’était une forme de tutorat. Du coup, j’ai vraiment apprécié ces explications très claires.
    Aussi, je seconde complètement que tout peut s’apprendre et que les blocages dans une matière naissent parfois de simples phrases qu’on pense anodines comme les “dans la famille on est nul en…”. Merci pour cette mise au point éclairante.

  2. C’est vraiment intéressant… Je connais certains parents qui sont un peu désemparés devant leur enfant qui ne veut pas travailler. On aimerait motiver le jeune mais on a l’impression que ça ne sert à rien… Maintenant, je comprends qu’il y a une technique en fait… très intéressant, merci pour cet article, je vais partager 😉

Laisser un commentaire